Webinar – AQUON

Rejoignez-nous le 14 février 2020 à 15h00 (GMT +1h00) pour une session interactive en direct avec
Christine Funk [CEO] et Franziska Steidle-Sailer [Strategic Market Developer] d’AQUON !

Redéfinir le yachting durable – une approche holistique basée sur la propulsion verte à l’hydrogène :

Avec son catamaran à moteur de 68 pieds “AQUON One”, la société Swiss Sustainable Yachts est pionnière dans le domaine des catamarans de plaisance propulsés à l’hydrogène vert. Cela permet de naviguer sans émissions et, comme AQUON One produit également sa propre énergie à partir de cellules photovoltaïques et génère de l’hydrogène vert directement à bord, il a le potentiel d’être énergétiquement autonome.

Dans ce webinaire, le responsable du développement du marché de l’entreprise donnera un aperçu de ce système énergétique innovant, ainsi que des implications qu’il a sur d’autres aspects de la conception du yacht, tels que l’optimisation de la coque et du poids, les implications sur la sécurité et la classification, ainsi qu’un système de gestion énergétique intelligent et des matériaux de construction durables.

CLIQUEZ ICI POUR UN ENREGISTREMENT RAPIDE

[..]

Read more

Industry Spotlight – Harold Guillemin

Pour donner le coup d’envoi des Pleins feux sur l’industrie de cette année, nous mettons en vedette un très jeune entrepreneur innovateur,
son nom est Harold Guillemin et il est le PDG/fondateur de FinX.

Découvrez ci-dessous comment ce jeune homme fait la différence :

Quel est votre parcours et comment avez-vous développé les compétences pour diriger une entreprise ?

Après mon Master d’Ingénieur à l’ESME Sudria, j’ai rejoint la start-up AMS R&D, fondée par mon père, afin d’aider au développement d’une nouvelle technologie de pompe industrielle appelée Wavera qui utilise une membrane ondulée comme une nageoire de poisson. Lancée en 2018, cette gamme de 200 Watts et 100% électrique nous permet de propulser un fluide avec une économie d’énergie allant jusqu’à 30%. Après cinq années passées à la R&D d’AMS, comme je connaissais bien cette technologie et que je l’aimais, j’ai voulu l’adapter au monde nautique et ainsi propulser des bateaux sans hélice. Afin d’avoir toutes les compétences nécessaires pour développer une start-up, j’ai eu l’opportunité de faire un double Master en Entrepreneuriat d’un an à l’ESSEC et à CentraleSupélec. C’était un bon moyen d’avoir tous les pré-requis en affaires, en plus de la technique, comme la gestion d’entreprise, le juridique, la recherche de fonds, etc. Cela m’a permis de me concentrer sur le projet et de créer FinX. Grâce à tout cela, FinX est maintenant une équipe formidable, qui développe cette grande propulsion bio-inspirée.

Pourquoi avez-vous choisi de créer FinX ?

L’urgence climatique frappant à nos portes, je ne pouvais pas rester inactif. Fasciné par cette technologie, que j’ai contribué à développer chez AMS R&D, j’étais profondément convaincu que je pouvais l’adapter au secteur nautique. Quand on sait qu’un moteur de bateau à combustion de 5 CV pollue autant que 38 voitures, il y a une réelle urgence à mettre fin à cette aberration !
J’ai décidé d’adapter cette technologie à un univers où elle pourrait avoir un plus grand impact, il était donc évident de la développer dans le domaine de la voile… peut-être parce que je suis breton d’origine !

[..]

Read more