Une 7e édition virtuelle, avec des avancées bien réelles

7e Monaco Solar & Energy Boat Challenge

30 juin – 8 juillet 2020

 

Mercredi 8 juillet 2020. Une nouvelle fois, le Monaco Solar & Energy Boat Challenge, qui met depuis sept ans à l’honneur toutes les initiatives en matière de propulsion motonautique, aura été synonyme d’innovation et de progrès pour le yachting. Face à l’impossibilité pour les équipes internationales de faire le déplacement en Principauté en raison de la crise sanitaire actuelle, le Yacht Club de Monaco a proposé un format inédit aux concurrents, privilégiant cette année le partage d’informations en open source, à travers des auditions en ligne des dix-huit équipes en lice sur leurs avancées technologiques.

La remise des prix, organisée également en ligne, a permis aujourd’hui l’attribution de cinq prix et la remise pour chacun d’entre eux d’une dotation financière.

 

« S’inscrivant dans le cadre de notre projet « Monaco, Capitale du Yachting », le Monaco Solar & Energy Boat Challenge a pour ambition de soutenir la nouvelle génération et les futurs ingénieurs dont les idées et les inventions viennent bouleverser les codes de l’industrie, la rendant toujours plus respectueuse de l’environnement » précise Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M. « Désireux de récompenser le travail des équipes qui mettent toute leur énergie sur leur différents projets depuis près d’un an, nous avons souhaité maintenir cette compétition en respectant les mesures sanitaires en place et éviter les rassemblements de foule. Nous avons donc opté pour une version en ligne, fait inédit depuis la création du premier rendez-vous en 2014 ».

 

Organisé par le Yacht Club de Monaco aux côtés de la Fondation Prince Albert II, de l’Union Internationale Motonautique, cet évènement unique au monde reflète l’engagement de chercheurs, universitaires, futurs ingénieurs, inventeurs et professionnels du yachting et de l’énergie.

Iqos et Credit Suisse, partenaires historiques du Y.C.M. et de l’évènement, étaient également au rendez-vous aux côtés du constructeur automobile BMW et de Yachting Partners International (YPI), engagés pour la première fois dans l’aventure du Monaco Solar & Energy Boat Challenge.

 

Malgré les restrictions sanitaires appliquées dans le monde entier et qui ont fortement bouleversé leur travail, dix-huit équipes, représentant douze nations ont présenté leur projet devant un Jury Technique composé notamment de l’ingénieur Marco Casiraghi à l’initiative du projet, d’Erwann Lebel, architecte naval de Espen Oeino International et de Jérémie Lagarrigue d’Energy Observer.

Répartis dans 3 classes (Solar, Energy et en Open Sea Class), les participants ont, pour la plupart, soumis leur candidature dans les trois catégories de prix : l’Innovation, l’Eco Conception et le Spirit Prize.

Déposés le 10 juin 2020, les dossiers ont fait l’objet d’une analyse approfondie avant que les concurrents ne présentent leur travail à l’occasion de soutenances orales en ligne via la plateforme Zoom.

 

Un palmarès 2020 riche en innovations

Trois prix et deux coups de cœur ont été décernés par le jury impressionné par la qualité des travaux présentés.

 

  • Innovation Prize à Técnico Solar Boat (Portugal)

Les innovations et les meilleures améliorations technologiques susceptibles d’être adaptées au monde industriel ont été récompensés par l’Innovation Prize remis par Michel Buffat, Responsable global des financements Yacht et Avion de Credit Suisse.

 

Pour viser cette récompense, les candidats ont dû établir un dossier complet, comportant une présentation écrite de leur projet ne dépassant pas 1500 mots, des photos, croquis ou animations ainsi que différents tests permettant de mettre en lumière l’efficience énergétique du bateau élaboré. Chaque équipe a également soutenu oralement son projet durant 20 minutes face à un Jury international. Un exercice remporté haut la main par l’équipe Técnico Solar Boat dans la catégorie Energy Class.

Il s’agit de la 4e participation des Portugais, trois fois en Solar Class et une première en Energy Class. Cette année, les ingénieurs de l’Instituto Superior Técnico ont décidé de s’aligner dans les deux catégories avec deux prototypes différents. En Energy Class, ils se sont démarqués avec leur concept de bateau alimenté à l’hydrogène grâce à l’utilisation d’une pile à combustible de 5 kW. Des innovations qui les motivent à produire à l’avenir leur propre pile à combustible mais aussi leur propre hydrogène en utilisant l’électrolyse de l’eau via un électrolyseur alimenté par des panneaux solaires.

Inspirés par le navire Energy Observer, les concurrents espèrent, dans un futur proche, pouvoir mettre en place un système leur permettant de filtrer l’eau de mer, procéder à une électrolyse et utiliser l’hydrogène produit pour alimenter leur pile à combustible faite sur-mesure.

 

 

 

  • l’Eco Conception Prize à SBM Offshore E-Racing Team (Monaco)

L’efficacité des matériaux et des procédés utilisés, la contribution scientifique et l’engagement des candidats dans le partage des bonnes pratiques ont été mis à l’honneur dans la catégorie de l’Eco Conception Prize remis par Abdullah Nahar, directeur de Yachting Partners International (YPI). Pour leur 2e participation, SBM Offshore E-Racing Team, l’équipe menée par Francesco Prazzo avait pour mot d’ordre la durabilité, tant sur le cycle de vie de leur cockpit et l’utilisation des différents matériaux, que sur l’ensemble du système de propulsion, constitué de composants standard qui peuvent être réutilisés.

 

Engagée dans la catégorie Energy Class, la formation monégasque a opté pour un mode de propulsion à hydrogène, dont les composants répondaient également au concept de réutilisation et de recyclage dans un contexte hautement technologique. La structure du cockpit est entièrement faite d’aluminium, tandis que plus de la moitié de la masse de ses composants structurels provient d’une simple réutilisation et d’un réemploi.

 

Dans le cadre d’un développement de nouvelles solutions d’énergies renouvelables, ils ont décidé de concevoir un prototype de système flottant qui permettrait de produire de l’hydrogène, à partir de l’eau de mer, en utilisant l’énergie solaire et éolienne. Des idées qui n’ont pas manqué de susciter la curiosité du jury et leur ont permis de glaner le prix Eco Conception face à huit autres concurrents.

 

  • Spirit Prize à TU Delft Boat Team (Pays-Bas)

 

Remis par Thomas Donce de BMW Group France, le Spirit Prize, qui reflète l’esprit de la compétition mais aussi l’originalité des participants sous forme d’une petite vidéo (1min 30 sec), a vu la victoire de la TU Delft Boat Team, fidèle au rendez-vous monégasque depuis sa création en 2014 avec sept participations.

 

Afin de décrocher ce prix, ces jeunes étudiants, inspirés et inspirants, ont retracé et illustré avec brio ces derniers mois de recherche technique mais aussi démontré une grande faculté d’adaptation et une solidarité à toute épreuve, notamment lorsque les Pays-Bas ont été confinés et que le groupe ne pouvait pas avancer aussi vite qu’il le souhaitait dans son projet. Un projet qui reflète l’esprit d’équipe de l’évènement.

 

Non pas un mais deux coups de cœur

Ne parvenant pas à les départager, le Jury international a souhaité mettre à l’honneur deux autres équipes avec la remise de prix « Coup de Cœur ».

 

  • Le premier a été remis à l’Hydros Team UI (Indonésie).

Présente l’an dernier à Monaco, cette équipe indonésienne était en lice dans les trois prix, avec un bateau alimenté par batterie et panneaux solaires, présentant plusieurs spécificités. Gagnant 2019 du Spirit Prize, cette jeune équipe a montré une fois encore son envie de travailler sur les nouvelles énergies et des solutions applicables en Indonésie. Une réelle motivation qui a touché le Jury Technique.

 

 

  • Autre projet prometteur, celui de Hynova (France), qui a reçu le second prix « Coup de Cœur ».

C’est sa première participation en Open Sea avec la conception d’un prototype de 40 pieds, alimenté par un moteur électrique lui-même alimenté par de l’hydrogène provenant d’une pile à combustible fournie par Toyota. Son objectif est de promouvoir l’hydrogène vert comme énergie alternative. Les avantages du projet sont multiples, tels qu’une grande performance, une sensibilité moindre aux changements de température, aucun risque de pollution causée par des fuites et zéro émission de CO2. Un projet inspirant qui devient une réalité.

 

 

Pas de temps mort pour les échanges

Les échanges vont se poursuivre tout au long de l’année sous forme de webinars, permettant aux concurrents de rester en contact dans le monde professionnel. À travers ces discussions techniques en ligne gratuites et ouvertes à tous, le partage de connaissances est mis à l’honneur, renforçant le lien entre candidats et acteurs majeurs de l’industrie.

Ces présentations sont disponibles sur le site de l’évènement : https://mcsebc.org/fr/webinar-fr/. Dès la rentrée, de nouveaux rendez-vous seront programmés et accessibles sur le site du Yacht Club de Monaco.

 

Job Forum : à la croisée du monde professionnel et étudiant

Le Monaco Solar & Energy Boat Challenge met tout en œuvre pour favoriser la mise en relation entre étudiants et industriels du nautisme puisque, tout au long de l’année, ils ont le loisir de se retrouver via une plateforme web en ligne. Une initiative qui permet aux professionnels du secteur maritime de poster leurs offres d’emploi mais également aux étudiants d’y déposer leur CV. Un échange gagnant-gagnant largement plébiscité par les acteurs de l’industrie, à l’instar de Energy Observer, Torqeedo, Azur Marine ou Areva, qui ont pu recruter des étudiants. En raison de la crise sanitaire, l’initiative a pris une pause en 2020 mais sera de nouveau opérationnelle dès septembre 2020.

 

Les talents de demain en matière de propulsion se donnent donc rendez-vous du 6 au 10 juillet 2021 à l’occasion du 8e édition du Monaco Solar & Energy Boat Challenge.

Read more