Industry Spotlight: François Richard – CEO, Lanéva

Cette semaine, nous braquons les projecteurs sur François Richard, PDG de Lanéva.

La vision et le dynamisme de cet homme sont exactement ce dont nous avons besoin pour changer l’industrie du yachting !

 

Quelle est votre formation et comment avez-vous développé les compétences nécessaires pour diriger une entreprise ?

J’ai obtenu un baccalauréat en sciences politiques de l’Université de la Sorbonne à Paris et une maîtrise en études internationales et diplomatiques de la SOAS (School of Oriental and African Studies), University of London. J’ai aussi eu la chance de parcourir et de voyager avant de me lancer dans cette aventure. Avec des expériences aux Nations Unies à Londres puis à New York, dans le conseil à Paris et enfin en tant que courtier maritime à Hambourg, je suis un fervent défenseur de l’acquisition du savoir par l’expérience réelle.

Les compétences s’acquièrent en étant passionné par votre projet, en recherchant toujours la solution optimale (parfois tard le soir) et très souvent en collaborant avec des profils différents dans leurs expériences et leurs façons de penser.

 

En quoi Lanéva se distingue-t-elle des autres entreprises ?

Nous avons conçu un véritable bateau de luxe et écologique, de la propulsion électrique au recyclage en passant par les matériaux nobles et durables. Cela fait partie de notre ADN et motive notre ambition d’être un leader dans ce domaine acteur de l’avenir de l’industrie. Ce bateau fait partie d’une véritable expérience que nous offrons à nos clients. Nous insistons pour qu’ils participent directement à la conception de leur bateau qui sera à leur image et dédiés à leur utilisation. Nous restons à leurs côtés tout au long de leur expérience Lanéva.

 

Quel a été votre plus grand succès à ce jour ?

Tout d’abord, nous sommes fiers d’avoir lancé notre premier prototype en mars 2019 sur le lac de Côme et l’avons inauguré en avril 2019 au Yacht Club de Monaco avec S.A.S. le Prince Albert II. En outre, pour notre première saison, nous avons réussi à accueillir plus de 300 personnes à bord, à collaborer avec les plus grands événements de la Principauté et à bâtir une réputation fiable dans nos marchés cibles. Nous attendons avec impatience d’être en 2020 pour le reste de l’aventure.

 

Quel a été votre plus grand défi ?

L’un de nos plus grands défis est et reste d’établir notre réputation dans un marché compétitif mais en même temps fragmenté. Offrir au marché un bateau qui se distingue par son design, le choix des matériaux et un système de propulsion très performant est un défi permanent mais la motivation principale pour la création de Lanéva.

Nous bénéficions clairement des multiples développements de l’industrie automobile et le mieux est de venir sur l’eau !

 

Quels sont les projets de Lanéva qui vous enthousiasment et qui pourraient révolutionner l’industrie ?

Nous travaillons actuellement sur de nombreux sujets en parallèle. Notre objectif principal est de devenir le premier intégrateur de propulsion électrique pour bateaux de jour. Avec les bonnes sources d’énergie, nous pouvons combiner les meilleures technologies du marché pour assurer une expérience inoubliable en bateau, que ce soit sur les lacs ou en mer.

 

Où voyez-vous l’industrie du yachting se diriger dans le futur et quelles mesures aimeriez-vous voir prises par d’autres entreprises ?

L’industrie n’a pas d’autre choix que d’être de plus en plus verte. Cependant, soyons réalistes, nous n’allons pas voir les superyachts fonctionner uniquement avec un système de propulsion 100% électrique demain. En fait, nous sommes convaincus que le segment des appels d’offres des superyachts est la première pièce du puzzle des superyachts qui sera perturbée.

Un tender 100% électrique et polyvalent directement rechargé sur le système de production d’énergie du navire-mère est aujourd’hui possible. Et nous savons comment le faire.

 

Quelles compétences et qualités recherchez-vous chez les candidats désireux de rejoindre votre entreprise ?

Nous avons besoin de « guerriers ». Nous avons besoin de gens dont l’objectif premier est d’être proactifs dans l’évolution de l’industrie vers des technologies plus efficaces, plus propres et plus silencieuses. Pour cela, nous recherchons des personnalités avec une forte liberté d’esprit, un peu de rébellion et une grande capacité à être une force de proposition sur des sujets à la fois techniques et marketing.